Présentation de l’artiste   POLLUMAN

Site créé le 29 décembre 2007 - Mis à jour 01 aout 2013

 

R017

Actualités

Polluman sur scène

Présentation de l’artiste

Ecouter des extraits
de sa musique

Télécharger ses
chansons

Soutenir l’artiste

TPMusic

© TPMusic 2008-2013

 

 

 

Vous trouverez sur cette page : l’interview du 24 décembre 2007 et l’interview du 6 juin 2008. Ainsi vous connaitrez mieux l’artiste qui a accepté de se dévoiler devant les micros de TPMusic…

 

 

* Interview du 6 juin 2008

 

TPM : Bonjour Norbert CASTAN, vous vous êtes lancé dans la chanson comme auteur compositeur interprète sous le pseudonyme de POLLUMAN depuis le début de l’année. D’où est venu le déclic ?

POLLUMAN : J’ai vécu une « crise de la quarantaine » avec son cortège de questions existentielles, j’en suis resorti avec la conviction que je devais sortir un CD et en 2 mois j’avais bouclé mon premier album. Je me suis publiquement dévoilé par le site http://polluman.free.fr en janvier.

 

TPM : En écoutant votre dernière chanson « j’ai lu Da Vinci code », on a l’impression que vous avez vécu comme une « révélation »…

POLLUMAN : …en effet, grâce notamment au livre « les hommes viennent de Mars les femmes viennent de Vénus », j’ai compris le « mode de fonctionnement interne » de la femme qui diffère sensiblement de celui de l’homme. J’ai changé mon regard et mon attitude envers ma compagne, et ça a transformé sa réceptivité à mon égard de façon phénoménale ! Je suis désormais convaincu que c’est l’homme qui détient la clé d’une vie sentimentale réussie…

 

TPM : … vous croyez ?

POLLUMAN : Oui ! Et je souhaite aux hommes d’accéder à cette connaissance afin de ne pas passer à côté de leur vie affective.

 

TPM : La femme n’aurait-elle ainsi rien d’autre à faire qu’à attendre ??

POLLUMAN : Ho non ! L’homme détient la clé mais la plupart du temps il ne sait pas où elle est… et la femme peut le convaincre d’aller la chercher par la lecture…

 

TPM : La chanson n’est-elle pas pour vous un moyen de philosopher sans l’avouer ?

POLLUMAN : Vous aussi vous vous en êtes rendu compte ! (rires) C’est clair dans « lève-toi et marche » : « ton cœur a bien deux hémisphères/et vouloir en taire l’un c’est déjà mettre un genou à terre/n’attends donc pas de t’approcher du seuil de ton cimetière/pour regretter amèrement tout ce que tu aurais tant aimé faire ». Mais la chanson est pour moi avant tout un triple plaisir : celui d’écrire, celui de composer et celui d’interpréter, que ce soient les premiers chants emplis d’émotion, les interprétations publiques avec leurs bravos et leurs applaudissements, ou les duos où un jeu complice se noue.

 

TPM : On vous sent rayonnant !

POLLUMAN : Vie en couple, plaisirs d’artiste, je suis aux anges !

 

TPM : Quels sont vos projets ?

POLLUMAN : D’abord des spectacles les 21 juin, 5 juillet, 30 août et 12 octobre, et plusieurs chansons à terminer (mon deuxième album est bien avancé). Ensuite trouver un producteur pour enregistrer un CD avec une qualité musicale au top… solette ! (rires)… (NDLR : cf. la chanson  « jette ta cigarette »).

 

TPM : Merci « POLLUMAN » et bonne chance dans votre carrière artistique.

POLLUMAN : Merci à vous.

 

 

Interview du 24 décembre 2007

 

TPM : Bonjour Norbert CASTAN...

Polluman : ... bonjour...

 

TPM : ... tout d'abord pourquoi avoir pris le pseudonyme de Polluman ?

Polluman : La chanson "Polluman" explique l'origine de ce surnom. Je l'ai choisi car mon nom n'a pas la poésie de Balavoine, excuse-moi Papa ! (rires...)

 

TPM : En deux mots qui êtes-vous ?

Polluman : Je suis né au pays de Nougaro et de Zebda, je vis depuis plus de 20 ans au pays de Polnareff et de Cabrel, je travaille depuis peu dans la ville dont Montaigne fut maire, et je suis amoureux ! (rires...)

 

TPM : Vous écrivez et composez des chansons depuis les années 80, pourquoi avoir attendu si longtemps pour vous lancer publiquement ?

Polluman : Effectivement j'ai plus de 20 titres "anciens" en banque sonore, mais j'ai connu durant l'automne 2007 une vague inédite d'inspiration (11 titres en 2 mois ! cf. la chanson "Dreams") au cours de laquelle j'ai été convaincu que je DEVAIS "sortir un CD". Les responsables de TPM ont de suite accepté de m'accompagner dans cette aventure, et je les remercie de me mettre le pied à l'étrier.

 

TPM : En écoutant votre répertoire on comprend que l'amour et l'espoir sont vos thèmes dominants...

Polluman : ... vous aussi vous l'avez remarqué ? (rires...) Je veux savourer ma vie car je sais qu'elle est précaire, et que les regrets sont stériles (cf. "Lève-toi et marche"). Et qu'y a-t-il de plus beau qu'aimer et être aimé ? Voilà ce qu'expriment dans le fond mes chansons. Mais comme l'a chanté Cabrel "il n'y a pas d'amour sans histoires" et ces histoires sont autant de sources d'inspiration...

 

TPM : Pourquoi une partie de vos titres est-elle seulement disponible sur votre site internet ?

Polluman : L'un des titres est un duo d'amour, un autre est interprété par une femme, nous allons les enregistrer prochainement, leur mise en ligne est affaire de semaines. D'autres sont prêts, leur diffusion ne dépend que de mon directeur du marketing ! (rires...)

 

TPM : Quels sont vos projets ?

Polluman : Enregistrer mes compositions avec de vrai-e-s musicien-ne-s "en chair et en os" (j'invite d'ailleurs les personnes intéressées à me contacter) puis produire un CD. Finaliser le scénario et tourner un clip de "Jette ta cigarette" qui pourrait servir à une campagne de prévention du tabagisme. J'aimerais aussi, ayant rencontré une artiste-peintre dont les toiles m'ont accroché, initier un nouveau concept d'exposition de peintures illustrée musicalement par mes chansons, ou l'inverse ! Et puis j'ai plus de 20 autres titres à remettre en musique et à interpréter. Enfin, j'ai en vue la création d'une ligne de vêtements en collaboration avec une créatrice en couture de grand talent... J'ai des projets plein la tête, il me faudrait des journées doubles ou triples ! (rires...)

 

TPM : Merci Polluman, et bon courage !

Polluman : Merci à vous ! Et merci de faire suivre l’information à votre entourage…